Accès libre Accès libre  Accès restreint Accès sous abonnement ou avec frais

Water, Moisture, Kourotrophic Deities, and Ritual Hair-Cutting among the Greeks

Oliver Pilz

Résumé


Résumé. — En s’appuyant sur des preuves littéraires, la première partie de l’article explore le lien conceptuel qui unit étroitement l’eau, la croissance des cheveux et les rites de tonte des adolescents dans la Grèce antique. Ellemontre que les cheveux, qui, en raison de leur renouvellement continu, sont par eux-mêmes un puissant symbole de croissance, sont régulièrement associés à l’humidité et à la moiteur, conditions préalables nécessaires à toute forme de croissance. Les cheveux constituent dès lors une offrande appropriée aux divinités kourotrophiques, telles qu’Apollon, Artémis et les dieux des rivières, qui se préoccupent de la croissance et de la maturation des enfants et des adolescents. La deuxième partie examine deux offrandes votives : la célèbre plaque en bois peint de la grotte de Pitsa et un petit re­lief en marbre trouvé dans la Thèbes phthiotique. Un lien est établi entre ces of­frandes et les rites de coupe de cheveux des adolescents associés respectivement aux cultes des Nymphes et à celui de Poséidon.

Abstract. — Drawing on literary evidence, the first section of the paper explores the close conceptual link between water, hair growth and adolescent hair-cutting rites in ancient Greece. It is argued that hair, which, due to its continuous renewal, is itself a powerful symbol of growth, is regularly associated with wetness and moisture, the necessary preconditions for any sort of growth. This makes hair an appropriate offer­ing to kourotrophic deities, such as Apollo, Artemis, and the river gods, who are concerned with the growth and maturation of children and adolescents. In the second part of the paper, two votive offerings, the well-known painted wooden plaque from the Pitsa cave and a small marble relief found at Phthiotic Thebes, are discussed. A link is established between these votives and adolescent hair-cutting rites in the cults of the Nymphs and Poseidon respectively.

 

PD Dr. Oliver PILZ
Institut für Altertumswissenschaften – Klassische Archäologie
Johannes Gutenberg-Universität
55099 Mainz
GERMANY
opilz@uni-mainz.de


Texte intégral :

PDF (English)

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




© Société des Études Classiques a.s.b.l. - Rue de Bruxelles 61, B-5000 Namur, Belgique.

La revue bénéficie de l'aide financière du Fonds de la Recherche Scientifique - FNRS de Belgique et de la Fondation Universitaire de Belgique.