Accès libre Accès libre  Accès restreint Accès sous abonnement ou avec frais

IG I3 52 A et B : un ou deux décrets de Kallias pour éclairer les finances athéniennes au Ve av. n. ère ?

Christophe Flament

Résumé


Résumé. — La présente étude est consacrée aux deux décrets dits « de Kallias » (IG I3 52 A et B). Il est y premièrement question des différentes opinions émises par les Modernes sur la chronologie de ces documents et les liens qui les unissent. On y passe également en revue les implications historiques découlant des différentes so­lutions retenues, depuis le début du XXe s. jusqu’à la remise en cause par L. Kallet-Marx de la communis opinio qu’avait imposée H. T. Wade-Gery en 1931, à savoir que les deux décrets étaient strictement contemporains. Tirant parti de ce bilan, la seconde partie de cette étude revient sur plusieurs questions importantes relatives à IG I3 52 A, c’est-à-dire la date exacte de ce décret, les circonstances qui l’ont suscité et l’origine de la somme de 3000 talents qui y est mentionnée. Plusieurs solutions suggérées ici sont susceptibles d’éclairer d’un jour nouveau la situation financière d’Athènes durant les premières années de la guerre du Péloponnèse.

Abstract. — This study is devoted to the purported two Kallias decrees (IG I3 52 A and B). First are reviewed the different opinions expressed on the chronology of those two documents and the elements that unite them. It also examines the historical implications of the various solutions adopted on those questions, up to the fundamental questioning by L. Kallet-Marx of the communis opinio (that the two decrees were strictly contemporary) imposed by H.T. Wade-Gery in 1931. Based on this assessment, the second part of this study revisits the main issues related to IG I3 52 A: the exact date of this decree, the circumstances that brought it about, and the origin of the 3000 talents it mentions. Several solutions suggested here are likely to shed new light on the financial situation of Athens during the early years of the Peloponnesian War.

Christophe FLAMENT
Professeur à l’Université de Namur
Fontes Antiquitatis – PaTHS
christophe.flament@unamur.be


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




© Société des Études Classiques a.s.b.l. - Rue de Bruxelles 61, B-5000 Namur, Belgique.