Accès libre Accès libre  Accès restreint Accès sous abonnement ou avec frais

Diodore et l’Égypte : à propos des sources du livre I de sa Bibliothèque historique et des erreurs les plus significatives

Claude Obsomer

Résumé


Résumé. — Cette étude se compose de deux parties. La première décrit la composition du livre I de Diodore sur l’Égypte et réexamine, section par section, la question des sources de l’historien. La seconde relève et analyse un certain nombre d’erreurs que comporte le texte de sa section historique (chapitres 45-68), en vue d’en déterminer les raisons. Il est question d’abord du monument (μνήμα) d’Osymandyas, connu de nos jours comme le Ramesséum : l’analyse porte sur les données métriques (mesures des structures architecturale et des statues) et les reliefs militaires du second péristyle (guerre contre les Bactriens), ainsi que la désignation du μνήμα comme un τάφος au chapitre 49. Il est question ensuite de la succession des rois d’Égypte antérieurs à Psammétique, dont Diodore mentionne le nom et les activités : l’attention porte sur la position anormale des constructeurs des pyramides de Giza et celle, tout aussi erronée, des rois thébains qui auraient régné avant la fondation de Memphis. Cette étude confirme l’importance de l’œuvre aujourd’hui perdue d’Hécatée d’Abdère comme source du livre I de Diodore, tout en excluant de ses sources les écrits du prêtre égyptien Manéthon. Rien ne permet de penser que Diodore ait fréquenté la bibliothèque d’Alexandrie ou qu’il ait visité la région thébaine.

Abstract This study consists of two parts. The first one describes the composition of Diodorus’ Book I on Egypt and revises, section by section, the question of the sources of the historian. The second one notes and analyses a number of errors in the text of its historical section (chapters 45-68), in order to determine the reasons for these. First of all, it deals with the monument (μνήμα) of king Osymandyas, nowadays known as the Ramesseum: the analysis focuses on metric data (measurements of architectural structures and statues) and the military reliefs of the second peristyle (war against the Bactrians), as well as the designation of the μνήμα as a τάφος in chapter 49. After that, it deals with the succession of the kings of Egypt anterior to Psammeticus, whose name and activities Diodorus mentions: attention is drawn to the anomalous position of the builders of the Giza pyramids and to that of the Theban kings who are said to have reigned before the founding of Memphis. This study confirms the importance of Hecataeus of Abdera’s work, now lost, as a source for Diodorus’ Book I, while excluding the writings of Manetho. There is no reason to believe that Diodorus visited the Library of Alexandria, or the Theban region.

 

Claude OBSOMER
Université de Namur
claude.obsomer@unamur.be



Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




© Société des Études Classiques a.s.b.l. - Rue de Bruxelles 61, B-5000 Namur, Belgique.