Accès libre Accès libre  Accès restreint Accès sous abonnement ou avec frais

Espace sacré et pratiques rituelles autour de « rocher-source ». Le cas de la source de la Fajouse au sommet des Pyrénées (fin VIe-fin IIIe siècle av. J.-C.)

Ingrid Dunyach

Résumé


Résumé. — Les fouilles réalisées sur le site de la Fajouse, de 2013 à 2015, ont permis de mettre en évidence des pratiques cultuelles autour d’une source d’eau si­tuée en montagne, à la frontière entre la France et l’Espagne, au-dessus de la plaine d’Emporion et de Rhodè (VIs. av. - VIs. apr. J.-C.). Après la description de l’envi­ronnement du site, les découvertes dans le bassin de la source et à proximité sont présentées pendant les deux premières phases d’occupation, de la fin VIe s. audébut du IVe s. av. J.‑C. pour la phase I, et de la fin du IVe s. au début du IIIes. av. J.‑C. pour la phase II. Sur l’ensemble des deux phases, les séquences d’activités dé­montrent l’existence de rites autour de la source, caractérisés notamment par l’of­frande de végétaux, de libations et de dépôts rituels. L’organisation générale du site, le mobilier et son agencement, sans équivalent en méditerranée nord-occidentale, té­moignent de pratiques cultuelles issues du monde grec ou fortement hellénisé, comme en atteste l’étude de la documentation disponible concernant les sources et les pratiques rituelles en Grèce ancienne.

Abstract. — Excavations carried out from 2013 to 2015 on the site of laFajouse have brought to light cultural practices around a spring located in the mountains, on the border between France and Spain, above the plains of Emporion and Rhodè (6th cent. BC - 6th cent. AD). After the description of the site environment, the findings in and near the spring basin are presented for the first two phases of occupation, from late 6th to early 4th cent. BC for phase I, and from late 4th to early 3rd cent. BC for phase II. In both phases, the sequences of activities demonstrate the existence of rites around the spring, characterized in particular by the offering of plants, liba­tions and ritual deposits. The general organization of the site, the furniture and its layout, which is unique in the north-western Mediterranean, bear witness to cult practices originating in the Greek or strongly Hellenized world, as attested by the study of the available documentation concerning water sources and ritual practices in ancient Greece.

 

Ingrid DUNYACH
Université de Perpignan Via Domitia
CRESEM E.A. 7397 - Labex Archimède
dunyach.ingrid@club-internet.fr


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




© Société des Études Classiques a.s.b.l. - Rue de Bruxelles 61, B-5000 Namur, Belgique.

La revue bénéficie de l'aide financière du Fonds de la Recherche Scientifique - FNRS de Belgique et de la Fondation Universitaire de Belgique.