Accès libre Accès libre  Accès restreint Accès sous abonnement ou avec frais

Les soi-disant parfaits en -k- de l’osque : entre épigraphie, histoire des religions et linguistique comparative

Emmanuel Dupraz

Résumé


Résumé. — L’osque est réputé avoir une formation suffixale de perfectums en -k-, marginalement attestée par un petit nombre d’exemples. L’article propose une ana­lyse alternative aux termes de laquelle les formes concernées présentent en fait un suffixe adjectival *-āk- qui sert à former des qualifications de lieux et d’espaces, do­cumenté aussi par deux lexèmes ombriens.

Abstract. — Oscan is said to have suffixal perfects in -k-, marginally attested in a few scattered examples. The present paper suggests an alternative analysis, accord­ing to which the relevant forms contain an adjectival suffix*-āk-, used to build qualifications of places and spaces. This suffix appears also in two Umbrian lex­emes.

 

Emmanuel DUPRAZ
Université libre de Bruxelles (ULB) et EPHE, Université PSL (Paris)
Emmanuel.Dupraz@ulb.ac.be et Emmanuel.Dupraz@ephe.psl.eu


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




© Société des Études Classiques a.s.b.l. - Rue de Bruxelles 61, B-5000 Namur, Belgique.