Accès libre Accès libre  Accès restreint Accès sous abonnement ou avec frais

Tertia lux finit venientes Vespere nonas. An Extract from Fraccus’ Sacri Fasti

Tilke Nelis

Résumé


Résumé. – Cet article examine un extrait des Sacri Fasti d’Ambrosius Novidius Fraccus, humaniste italien du seizième siècle et auteur de plusieurs œuvres poé­tiques. Le surnom « Novidius », contraction de novus et Ovidius, indique une vo­lonté de rivaliser avec le poète antique. Les Sacri Fasti (imprimés en 1547 à Rome) reprennent la forme des Fasti antiques, mais en christianisent le contenu. Il y eut, à la Renaissance, un véritable genre de poésie calendaire, que les noms de Ludovicus Lazzarellus et Baptista Mantuanus ont rendu célèbre. Notre étude porte sur le passage concernant sainte Agathe (fêtée le 5 février). Nous en déterminons, d’une part,le caractère ovidien et nous analysons, d’autre part,les traces païennes et les ré­férences aux prédécesseurs néo-latins. Nous essayons en outre de démontrer que la Légende dorée du théologien Jacques de Voragine (XIIIe s.), imprimée pour la pre­mière fois en 1470, constituait la source majeure pour la légende traitée par Fraccus.

Abstract– This paper focusses on an extractfrom theSacri Fasti of Ambrosius Novidius Fraccus, an Italian humanist of the sixteenth century who wroteseveral poetical works. The nickname « Novidius » is derived from novus and Ovidius, and indicatesa desire to compete with the ancient poet. The Sacri Fasti (printed in 1547 in Rome) follow the example of the ancientFasti,but they are written within a Christian framework. During the Renaissance, calendar poetry turned out to be a specific genre, which became famous through poetssuch as Ludovicus Lazzarellus and Baptista Mantuanus. We will analyse a passage about Saint Agatha (celebrated on February, 5th), enlightening its Ovidian characteristics and digging out pagan fea­tures as well as references to previous Neo-Latin poets. Furthermore, we will at­tempt to show that the Golden Legend of the theologian Jacobus a Voragine (13th century), printed for the first time in 1470, was the major source for the subject treated by Fraccus.

Tilke NELIS

PhD student, KULeuven
Blijde-Inkomststraat 5 (post box 3004), B-3000 Leuven
tilke.nelis@kuleuven.be

 


Texte intégral :

PDF (English)

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




© Société des Études Classiques a.s.b.l. - Rue de Bruxelles 61, B-5000 Namur, Belgique.