Accès libre Accès libre  Accès restreint Accès sous abonnement ou avec frais

Sull’unitarietà e i principali problemi esegetici dell’ode oraziana a Planco (carm. 1, 7)

Pier Angelo Perotti

Résumé


Résumé. — Nous revenons sur l’hypothèse – déjà avancée par certains chercheurs – selon laquelle l’ode d’Horace à Plancus serait en réalité composée de deux œuvres distinctes, réunies dans certains manuscrits soit en raison du mètre commun (vers alcmaniens), soit d’après une certaine analogie de sujet, en dépit de la position anormale du nom du destinataire, livré seulement au v. 19 du poème complet. La principale difficulté pour accepter l’hypothèse d’une telle division est qu’elle violerait prétendûment la « loi de Meineke - Lachmann » ; mais il pourrait s’agir d’une exception, qui ne fait pas le poids par rapport aux arguments en faveur d’une composition double.

Abstract. — I repropose the hypothesis – previously formulated by some scholars – that in Horace’s ode to Plancus there are really two distinct compositions that have been united in some codices either because of the common metre (Alcmanian strophe) or because of some analogy in the subject, in spite of the anomalous placement of the name of the author’s friend only at verse 19 of the comprehensive poem. The main difficulty to accept the hypothesis of the division consists in the violation of the so called “law of Meineke - Lachmann”, but that might be an exception of little importance compared with the arguments for the double ode.

 

Pier Angelo PEROTTI
Liceo-Ginnasio “Lagrangia”
VERCELLI (Italia)
pier.ang.perotti@alice.it


Texte intégral :

pdf

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




© Société des Études Classiques a.s.b.l. - Rue de Bruxelles 61, B-5000 Namur, Belgique.