Accès libre Accès libre  Accès restreint Accès sous abonnement ou avec frais

POUR UNE DÉFINITION DES PROPOSITIONS RELATIVES LATINES

Emilio Crespo

Résumé


Cet exposé a le but d’expliquer et de justifier le contenu de [1] :

[1] Les relatives latines sont des propositions introduites par un des pronoms, adjectifs et adverbes de [4].

Elles sont employées comme énoncé ou comme partie d’énoncé pour identifier ou « construire » une entité ou un ensemble d’entités (fonction de référence), ou pour décrire une propriété d’une entité nommée dans le même énoncé (fonction de modification), ou pour at- tribuer une propriété à une entité ou à un ensemble d’entités (fonction de prédicat).

Elles remplissent une des fonctions syntaxiques suivantes :

(a)modifiant qui décrit une propriété de l’entité référée par un complément (relative anaphorique explicative d’un terme qui désigne une entité déterminée) [exemple 13 a],

(b) complément (relative autonome) qui remplit la fonction de réfé- rence et identifie ou « construit » un concept qui désigne une entité ou un ensemble d’entités jouant n’importe quelle fonction sémantique dans un énoncé complexe [exemple 13 b],

(c) complément qui remplit la fonction de référence et identifie ou « construit » un concept qui désigne un procès ou une proposition ou un énoncé jouant n’importe quelle fonction dans un énoncé complexe (relatif de liaison d’une proposition subordonnée) [exemple 13 c],

(d) prédicat identifiant une entité ou un ensemble d’entités ou leur at- tribuant une propriété [exemple 13 d], 

(e) énoncé avec forme de phrase qui appartient à un discours (relatif de liaison en phrase principale ou relatif apposé à une phrase) [exemple 13 e],

(f) énoncé sans forme de phrase, constitué par un terme qui appartient à un discours (proposition relative détachée) [exemple 13 f], et

(g) modifiant ou complément apposé (relative anaphorique restrictive ou explicative), lorsqu’il y a dans le même énoncé un terme co- référentiel (antécédent ou non) qui dénote un ensemble d’entités [exemples 13 a et b].

Il résulte de ces affirmations qu’il faut faire appel à un type de fonctions, qu’on appellera « fonctions catégorielles », pour décrire le signi- fié des propositions relatives latines. 



Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




© Société des Études Classiques a.s.b.l. - Rue de Bruxelles 61, B-5000 Namur, Belgique.