Accès libre Accès libre  Accès restreint Accès sous abonnement ou avec frais

QU’ENTEND-ON PAR « RELATIVE » ?

Christian Touratier

Résumé


On définit la subordonnée relative soit en compréhension, soit en ex- tension, c’est-à-dire soit en précisant les propriétés que doit présenter une proposition subordonnée pour faire partie des subordonnées relatives, soit en énumérant toutes les formes de propositions subordonnées que l’on considère comme constituant l’ensemble des subordonnées relatives. Le nom même que l’on donne traditionnellement à cette sorte de subordonnée repose plus ou moins sur une définition en extension. Car on entend ordinairement par subordonnée relative une « proposition subordonnée introduite par un pronom relatif ». Et, peut-être par commodité pédagogique, les grammaires scolaires donnent alors habituellement la liste de ce qu’elles appellent pronoms relatifs. Il serait plus juste de parler plus généralement de la liste des « constituants relatifs » ; car leur liste, quand elle est exhaustive, contient, outre des pronoms relatifs, des adverbes relatifs de lieu et de temps, ainsi que ce que les grammaires appellent des adjectifs relatifs, lesquels sont en réalité des déterminants relatifs. 


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




© Société des Études Classiques a.s.b.l. - Rue de Bruxelles 61, B-5000 Namur, Belgique.